8 Juil

Renaître de nos cendres

Quoi qu’il nous arrive, on peut toujours renaître de nos cendres

Je voudrais partager avec vous, les événements récents de ma vie . Non pas, parce que c’est ma vie, laquelle n’a rien de plus passionnant que la votre . C’est juste parce que, ce que j’ai vécu en 2014 m’a permis  de confirmer une ou deux de mes croyances fondamentales et que depuis ce qui m’est arrivé , je ne cesse d’en tirer les enseignements.

J’ai toujours pensé que chacun de nous était « créateur » de sa vie, et que parfois, il fallait faire attention à nos pensées, ou à nos paroles.

Je vérifie tous les jours à quel point la pensée est créatrice.

Au moment où j’ai voulu créer « Equilibre Santé Plus », il est clair que mon inconscient a pris ça pour un objectif personnel à atteindre et que tout mon être s’est mis en mouvement pour aller vers ce But.

Il y a 2 ans , quand  je me suis lancée dans l’aventure  d’infopreneur, je n’avais qu’une idée en tête : « réussir » ce que j’appelais  la troisième partie de ma vie ! Et, bien sûr, je le voulais à tous les niveaux : corps, coeur, esprit.  Avant d’amorcer tranquillement la 4ème tranche pour vivre une vieillesse heureuse.

Sur le plan financier,  de mauvais placements m’avait fait tout perdre et, je n’envisageais pas de me contenter de ce qu’on m’offrait à la retraite . Il fallait donc que je trouve un autre moyen de gagner ma vie que de partir sans cesse sur les routes pour animer mes formations ou voler au secours des victimes d’agression dans l’exercice de leur fonction.

Au début de l’été,  je venais de rentrer d’une de ces missions d’accompagnement. Il s’agissait d’une dame qui venait de se faire licencier pour faute grave . Elle n’acceptait pas, voulait en finir avec la vie et j’ai dû la tenir à bout de bras pendant près de 10h durant. En rentrant chez moi, après 5h de route, j’ai dormi comme une masse, fière du devoir accompli.

Le lendemain, au réveil, encore épuisée, j’ai loupé une marche et je me suis fait très mal . J’ai accusé le choc ( violent, quand même ! ) en me disant que, comme d’habitude, ça allait passer.

15 jours plus tard,  j’anime un stage de clown ( une de mes activités parallèles) . Tranquillement , sans trop forcer, je fais un bon stage. J’étais contente mais, de plus en plus fatiguée. Une semaine après , je me retrouve avec un cruralgie doublée d’une sciatique. Je vais voir un osthéopathe, il me tapote quelques points d’accupressure et me prévient que j’allais certainement avoir des réactions. De fait , le lendemain , j’avais un début de cystite et des douleurs encore plus fortes. Je fais appel à un ami médecin lui demandant de me prescrire quelques antidouleurs, et un antibiotique pour l’infection. Au bout de 8 jours, ça ne passait toujours pas !

le 18 Juillet 2014,  c’était la veille de la fête communale, que j’avais préparée avec mes amis depuis plusieurs mois, je venais de raccrocher avec la préfecture pour demander quelle était « la règle » en cas d’alerte orange. Je me préparai sans grande conviction, à aller à la dernière réunion de mise au point avant le jour J. Il faisait très chaud, un orage était sur le point d’éclater, j’avais le souffle court… en 1 seconde, tout a basculé pour moi! Prise d’un énorme vertige,  incapable de me tenir debout j’ai appelé au secours ma voisine puis le Samu. En 2h j’étais aux Urgences.

Après une attente interminable de 12h , le verdict est tombé: 5,5g de sucre dans le sang, de toute évidence c’était le diabète. 3 mois plus tard, atteinte d’une maladie de longue durée , je n’ai toujours pas fini les analyses : tous les deux jours, j’alterne entre IRM, scanner, échographie, analyses de sang.  Les symptômes se bousculent au portillon :  infections, fièvre, vertiges, acouphènes, la vue qui change d’une semaine à l’autre…  Un problème réglé , un autre surgit: J’ai même cru que j’allais avoir un cancer de l’utérus. J’ai passé mon été entre 2 séjours à l’hôpital et analyses.

Et je vous passe les montagnes russes de mon moral, fluctuant au rythme de mes progrès ou régressions physiques.

Mes douleurs, mes angoisses, ne sont certes pas plus importantes que celles des autres. Et, je dirai même que jusqu’ici je n’ai pas souffert de douleurs épouvantables.  Alors pourquoi vous parler de tout ça ?

Parce que le plus important, c’est la prise de conscience que je venais de faire, simple et évidente: j’avais négligé de prendre soin de moi , et, plus précisément de prendre soin de mon corps.

« Votre corps n’est qu’un outil « me disait un jour un médecin de médecine chinoise. Je le savais, mais j’ai laissé mon outil s’épuiser et finir par se rouiller. Maintenant, il me lâche. Et je prends conscience que je l’ai abandonné depuis longtemps, croyant que la seule force de mon esprit allait suffire à avancer vers mes objectifs.

Sans un corps, en bonne santé,   je ne suis rien . J’aurais  beau avoir le meilleur psychisme du monde, ou la plus grande spiritualité… je ne peux rien faire sans un « outil » en bon état de marche. C’est aussi simple que ça !

Je sais que mon processus de « réparation-renaissance » n’est pas terminé .

Je crains parfois le pire, mais, je suis en chemin vers la Vie. Et, je sais, maintenant, que mon esprit va devoir se mettre d’abord au service de mon corps pour avancer vers un réunification possible.

C’est cette quête vers cette probable renaissance ( j’y crois !) que je veux partager avec tous ceux qui, de près ou de loin ont vécu ce genre d’expériences où, tout d’un coup tout a basculé dans leur vie.

Avec tous ceux qui doutent et ont peur de ne pas retrouver leur vie d’avant.

Je souhaite qu’ils puissent écrire et témoigner de leur vécu sur ce site.

Pour moi, aujourd’hui , j’ai une certitude : ma vie ne sera plus comme avant. Et c’est tant mieux !

Une puissante alchimie est entrain de s’opérer en moi, et je veux juste vous proposer deux citations de Roger Bacon (XIII°siècle) :
 » L’Alchimie est la science immuable qui travaille sur les corps à l’aide de la théorie et de l’expérience, et qui, par une conjonction naturelle, les transforme en une espèce supérieure plus précieuse“.
« Je dis de plus que la nature a toujours eu pour but et s’efforce sans cesse d’arriver à la perfection, à l’or. » (  Extrait de http://www.ledifice.net/7009-4.html)

Pour les enseignements que j’en ai tirés , ce sera l’objet d’un prochain article !

2 ans plus tard, je suis encore en vie ! Et, ça va bien , merci !